Articles

PAOLO ET LES MULTIPLES SENS DU MOT ÉCHANGE

Image
{English version of this article}
Après notre workaway chez Esther, puis chez Erich et Ugo, nous avons poursuivis notre chemin sur la colline d'à côté, rencontrer et vivre quelques semaines auprès d'un ami d'Esther : Paolo.

Il y a dix ans, Paolo était co-responsable d'un bar dans lequel il y avait travaillé neuf ans de sa vie. Petit à petit, la routine lui a fait prendre la décision de changer de vie. Il est ainsi parti seul, avec son sac à dos, vers l'Amérique du Sud, ne sachant s'il allait un jour revenir. Malheureusement, deux mois et demi après son départ, un terrible tremblement de terre est survenu au Chili, lorsqu'il y séjournait, provoquant de nombreuses victimes.
Suite à cette catastrophe où il a été témoin de la fragilité d'une vie, il a décidé de revenir vers sa terre natale, l'Italie. Il a choisi de vivre plus paisiblement, en étant proche de la nature et de ses amis, et en ayant le moins possible recours à l'argent.

CARTE POSTALE D'ITALIE

Image
Ciao !
Nous essayons un nouveau format d'article, que nous avons appelé carte postale ! Le principe est de donner des nouvelles un peu plus personnelles que d'habitude, avec beaucoup de photos et des petites anecdotes ;)

En début d'année, notre voyage s'est donc dirigé vers l'Italie ! 🇮🇹

ESTHER ET LE FÉMINISME

Image
{English version of this article}
Pour notre premier séjour en Italie nous avons été accueilli par une femme incroyable, Esther.

TENDRE VERS L'AUTONOMIE

Image
{English version of this article}
Nous vous avions déjà parlé dans le dernier article de Carsten et Aline et des low-tech qu'ils utilisaient quotidiennement. Nous sommes restés 5 semaines dans le nord-est de la Belgique chez ce couple généreux. Leur choix de vie nous ont plu et nous voulions partager cela avec vous.





- LE VÉLO POUR SE DÉPLACER -

 Il y a maintenant 5 ans, suite à un accident endommageant lourdement leur voiture, Aline et Carsten ont décidé de ni la réparer, ni en racheter une nouvelle. C'est à ce moment-là que le vélo a pris une place importante dans leur vie. [Nous tenons à préciser qu'ils étaient déjà sensible à réduire leur utilisation de la voiture avant cet événement]
Des vélos ? Ok, mais pas n'importe lesquels. Ils se sont ainsi munis de deux vélos couchés pour se promener et voyager sur de plus longue distance. Carsten a également fait l'acquisition d'un vélomobile pour se rendre à son travail chaque jour (20 km qu'il parcourt en 30 minu…

LA LOW TECH, C'EST PAS QUE POUR LES AUSTRALOPITHÈQUES 😊

Image
Nous avons visité lors d'un rapide passage à Paris, une exposition à propos des Low Tech. La Low Tech ? Le contraire de High Tech, tout simplement, c'est-à-dire des objets possibles à confectionner et à réparer par soi-même.


DES MOTIVATIONS DIVERSES
Nous pouvons trouver plein d'idées et d'inventions différentes chez les concepteurs et utilisateurs des Low Tech, selon les motivations de chacun. Les atouts et les motivations des Low Tech sont multiples, et nous pouvons les rassembler en plusieurs catégories : Il peut y avoir une motivation écologique. D'une part, les matériaux utilisés sont souvent de récupération, et d'autre part, les inventions permettent notamment la réduction de l'utilisation de ressources (ex : eau, électricité), ou bien leur recyclage (ex : compost). D'autre part, les appareils seront conçu pour être peu consommateurs voire utilisateurs d'énergies renouvelables, ce qui représente aussi un aspect économique. Nous pouvons également ci…

L'ARBRE À SAVON

Image
Nous voici partis de la France pour un pays très lointain : la Belgique ! Nous cherchions à apprendre la fabrication du savon mais impossible de trouver ce savoir-faire par le biais du wwoofing. On a donc utilisé une technique vieille comme le monde, la méthode DAGETV (Demande Aux Gens Et Tu Verras). Et elle a vraiment bien porté ses fruits. Nous avions repéré une savonnière artisanale, possédant le label Slow Cosmetique. Un mail expliquant l’échange que nous proposions (notre aide contre le gîte et le couvert) a suffit  pour que Valérie dise oui tout de suite ! Lucky us.




VALERIE N’A PAS ÉTÉ SAVONNIÈRE TOUTE SA VIE
Elle a en effet suivi des études de commerce et s’est dirigée dans ce domaine par la suite. En 18 ans, elle était devenue responsable commerciale. Elle se plaisait et s’épanouissait dans son métier. À ce moment là, le savon n’était encore qu’une idée de loisirs entre sœurs.
Prônant les mêmes valeurs de local, de zéro déchet et de ‘bon pour la santé’, les sœurs ont senti l…